Nouveaux diagnostics immobiliers obligatoires depuis Juillet 2017

Nouveaux diagnostics immobiliers pour la location

L’État oblige le bailleur depuis le 1 Juillet 2017 à fournir au locataire 2 nouveaux diagnostics : le diagnostic gaz et le diagnostic électricité. Et ce pour la location de tout appartement, ou maison en France. Ces 2 diagnostics supplémentaires à fournir par le propriétaire (imposé par la loi ALUR) concerne le diagnostic gaz et le diagnostic électricité. Ne sont toutefois concernés que les logements qui abritent des installations (de gaz ou électricité) de plus de 15 ans.

Ces diagnostics s’ajoutent aux innombrables diagnostics immobiliers obligatoires que doit fournir le propriétaire en cas de location de son logement (immeuble dont le permis de construire a été délivré avant le 1er janvier 1975). Pour les autres immeubles (biens mis en location), ces diagnostics (gaz et électricité) ne seront obligatoires qu’à partir du 1er Janvier 2018.

diagnostic gaz

Validité des diagnostics

Ces diagnostics immobiliers seront valides et étendus à 6 ans (contre seulement 3 ans dans le cas de la vente d’un bien immobilier).

Des problèmes de sécurité

Afin de réduite le nombre d’incidents, ces diagnostics seront le gage que les logements loués sont aux normes en matière de sécurité électrique et de gaz. Les installations électriques et gaz sont souvent défectueux, et cela inciterait donc les propriétaires à réaliser les travaux nécessaires avant la mise en location de leurs logements.

En cas d’anomalies détectées par l’expert sur l’installation électrique, le propriétaire n’a aucune obligation de travaux. Il en est tout autre lors de la détection d’une anomalie pendant le diagnostic gaz. En effet, une fois l’anomalie de type DGI (Danger Grave Immédiat) détectée, l’expert est tenu de condamner tout ou partie de l’installation jusqu’à suppression du défaut constituant la source du danger. Il est également obligé de tenir informer le distributeur de gaz de l’anomalie détectée.

Ces diagnostics sont venus renforcés la sécurité et les contrôles car beaucoup  logements dont l’installation a plus de 15 ans présentent des points d’insécurité. L’état souhaite ainsi réduire le nombre d’incidents domestiques. En effet, plus de 80.000 incidents électriques et des milliers d’incidents corporels sont signalés chaque année. Il est constaté que 30 personnes meurent d’électrocution en France chaque année dans leur logement, et 100 décès sont liés au gaz.

Qui est habilité à réaliser ces diagnostics

Pour certifier que les installations sont aux normes, les diagnostics doivent être réalisé par des experts agrées (diagnostiqueurs). En effet, seuls les professionnels agréés sont habilités à les faire. Toutefois, des particuliers font appels aux services d’ «experts non certifiés » pour ce type de contrôle et de diagnostics. Dans ce cas, c’est la responsabilité du propriétaire-bailleur qui est engagée.

Prix de ces diagnostics immobiliers

Diagnostic gaz

Le tarif d’un diagnostic gaz varie entre 120 et 140 euros en moyenne, pour un appartement de 3 pièces. Le prix de 140 euros est rarement dépassé quel que soit le type et la surface du logement. Il reviendra beaucoup moins cher s’il est réalisé en même temps que le diagnostic électricité ou d’autres diagnostics immobiliers obligatoires.

Diagnostic électricité

Le tarif d’un diagnostic électricité varie entre 130 et 160 euros en moyenne, pour un appartement de 3 à 4 pièces. Le tarif et le prix d’un diagnostic électrique ne dépasse rarement les 160 euros. Pour des économies non négligeables, il vaudra mieux le coupler et le réaliser en même temps que le diagnostic gaz.

Récapitulatif des tarifs des diagnostics immobiliers :

– Diagnostics complets  pour une surface moyenne de 70 m2 : 290 à 390 euros selon l’année de construction de l’immeuble (diagnostic plomb inclus ou pas)

  • Prix Diagnostic électricité : 130 à 160 euros en moyenne
  • Tarif Diagnostic gaz  : 120 à 140 euros en moyenne
  • Prix Diagnostics gaz + électricité : 190 à 220 euros en moyenne

Le Danger du Gaz

 

Le signe le plus révélateur d’une fuite est l’odeur du gaz dans votre maison. Mais il y a aussi une fuite physique.

Que dois-je faire si je sens le gaz?

 

Pour éviter le pire, vous devez toujours agir immédiatement si vous sentez un gaz dans votre maison.

La première étape consiste à éteindre l’alimentation en gaz de votre compteur de gaz. La vanne qui règle le flux de gaz sera connectée à votre tuyau à angle droit. Mais elle est peut parfois être difficile à localiser et / ou difficile à accéder.

C’est pourquoi vous devriez toujours vous familiariser avec votre installation de gaz et savoir si votre alimentation en gaz peut être désactivée ou pas. Surtout si vous êtes dans une nouvelle propriété ou avez récemment apporté des modifications.

La prochaine étape est d’obtenir de l’air frais dans votre maison pour aider à disperser le gaz. Ouvrez toutes les fenêtres et les portes et laissez-les ouvertes pour assurer l’écoulement de l’air.

Si vous ne pouvez pas ouvrir les fenêtres parce qu’elles sont verrouillées ou pour toute autre raison, sortez à l’air libre dès que possible.

Pendant que vous éloignez votre maison, évitez d’utiliser des interrupteurs électriques, car les étincelles pourraient provoquer une explosion. Cela comprend des interrupteurs de lumière ou des sonnettes électroniques. De même, évitez de fumer, d’utiliser des allumettes ou de brûler des flammes nues (par exemple, des bougies), car elles pourraient tout enflammer le gaz en fuite.

Une fois que vous avez pris ces mesures et traiter le danger imminent, il est temps d’appeler les experts. Vous pouvez appeler Urgence Sécurité Gaz au 0 800 47 33 33 (appel gratuit depuis un poste fixe). Mais ne comptez pas seulement sur la mémoire. Enregistrez le numéro dans votre répertoire téléphonique et faites-le écrire dans un endroit facilement accessible, comme sur un panneau d’affichage dans la cuisine.

 

Le numéro est gratuit pour appeler et est disponible 24h / 24.

Une fois que vous avez appelé le numéro, assurez-vous que quelqu’un est présent. Pour effectivement aider l’ingénieur d’urgence à localiser la fuite et accéder à la propriété.

La plupart des combinés mobiles vous permettent de composer le numéro d’urgence même s’il n’y a pas de carte SIM, ou même si le téléphone n’a pas de crédit.

 

Comment éviter les fuites de gaz?

 

Il est beaucoup plus facile de faire face à une fuite de gaz en l’empêchant d’intervenir en premier lieu. Votre première ligne de défense concerne vos appareils ménagers.

Veillez toujours à ce qu’ils soient installés par un ingénieur accrédité et agrée. Et assurez-vous de les regarder régulièrement pour détecter les signes d’usure.

Vous devriez également garder une alarme sonore de monoxyde de carbone dans votre maison. Ceux-ci sont bon marché, et peuvent être acheté dans des magasins de bricolage et ressemblent à des alarmes de fumée. Assurez-vous qu’ils sont installés dans un espace ouvert comme un couloir, et assurez-vous  de changer les batteries chaque année.

 

Startdate:
End Date

Description: Diagnostics gaz et Diagnostic électricité : diagnostics obligatoires pour la location depuis juillet 2017
Performer:
Address : Diagnostics gaz et Diagnostic électricité : diagnostics obligatoires pour la location depuis juillet 2017


Switch to mobile version